=========================================================

À propos d'un autre cycle des graines.

Lune croissante, Lune décroissante.

=========================================================

Le cycle cumulatif-dissipatif ne doit pas être confondu avec celui que de nombreux agriculteurs gardent à l’esprit, lorsqu'ils doivent semer. Je me réfère à celui qui concerne les périodes où la Lune est croissante ou lorsqu’elle est décroissante.

Cet autre cycle semble réguler la manière et la vitesse de croissance des plantes. Ceci est certainement évident pour certaines graines. Par exemple, si la graine de laitue est semée en Lune croissante, la plante pousse vite, et passe à la production de graines, utiles pour la génération suivante.

Les tubercules de pomme de terre, me disent-ils, ne devraient pas être plantés à même le sol en Lune croissante.

Quelle relation pourrait-il y avoir avec le cycle cumulatif-dissipatif?

Les processus de la phase dissipative sont facilités et accélérés lorsque la température est sur le point de diminuer. Les mêmes processus pourraient être encore facilités et accélérés lorsque la Lune est au-dessus de l'horizon.

En d'autres termes, plus les échanges thermiques en phase dissipative sont importants, plus les processus de croissance sont rapides. La position de la Lune au-dessus de l'horizon pourrait encore faciliter les mêmes processus.

En gros, la plus grande coïncidence entre la position de la Lune au-dessus de l'horizon et la diminution de la température pendant les 24 heures se produit lorsque la Lune est en phase croissante.

L'importance de la phase dissipative.

Objection: n'a-t-on pas dit que c'est la phase cumulative qui détermine l'importance du cycle?

Il est vrai qu'il est conseillé à l'opérateur de déterminer l'efficacité du cycle cumulatif dissipatif, en intervenant en phase cumulative sur la variable température.

Cependant, cela est vrai pour la simple raison que ce qui se passe en phase dissipative, avec une forte probabilité, est une conséquence de ce qui s'était passé dans la phase cumulative précédente.

Mais finalement, c'est dans la phase dissipative qu'intervient la véritable réorganisation des configurations moléculaires, ce qui déterminera les résultats finaux.

En d’autres termes, la plante se développe plus rapidement si la graine avait bien réalisé la phase dissipative (surtout si auparavant elle avait bien complété la phase cumulative).

Lorsque la phase dissipative est plus active.

Les graines dissipent chaleur surtout à partir de la fin de l'après-midi (à partir de 16 heures en général), jusqu'à l'aube, lorsque la température n'augmente pas.

En "Lune croissante", lorsque la température baisse et que le dissipatif est opérationnel, la Lune est surtout au-dessus de l'horizon.

En "Lune décroissante", lorsque la température baisse et que le dissipatif est opérationnel, la Lune est principalement sous l'horizon.

=======================================================