2.2.6 - Les figures d'eau.

Des bosses d’eau t’ont suggéré que les marées pourraient être dues à la diminution de la densité de l’eau.

=========================================================

© avis de droit d'auteur ||| english ||| italiano

prologue > index marées > 2.2 Une étude sur les marées à ses débuts.

2.2.0 - Titre, sous-titre et avertissement.
2.2.1 - Introduction à une étude à ses débuts.
2.2.2 - Structure des problèmes à résoudre.
2.2.3 - Une force non considérée.
2.2.4 - L’attention est portée sur l’eau.
2.2.5 - Chasse aux événements discontinus.
>2.2.6 - Les figures d’eau.
2.2.7 - Problèmes de perception.
2.2.8 - Perspectives.

=========================================================

24 mars 2007.

L070324u0604

Deux ans après avoir commencé la chasse aux preuves, vous avez vu à l’œil nu ces figures. C’était le 24 mars 2007. Celles que vous aviez vues deux ans auparavant étaient des figures concaves ; elles sont rares, avec une très faible importance statistique.

Ces protubérances suggèrent que les marées pourraient être dues à la diminution de la densité de l'eau. En ce qui concerne les figures concaves, elles sont de rares exceptions, une curiosité, avec une pertinence statistique très réduite.

Tu pensais alors que le gonflement des figures d'eau pourrait peut-être révéler les vitesses angulaires critiques de la Lune, celles valables pour l'eau.

Seules de nouvelles recherches pourraient confirmer cette hypothèse temporaire. Il n'est pas exclu que même un très grand nombre de molécules, se déplaçant à la même vitesse angulaire critique par rapport à la Terre, ou par rapport à la Lune, puissent provoquer le phénomène. Sans pour autant révéler une vitesse critique précise qui importe, à laquelle la Lune se déplace autour de la Terre.

Figures d'eau avec protubérances.

Depuis ce 24 mars, tu as cessé d'effacer les enregistrements pour faire de la place aux autres. Tu n'attendais plus les figures concaves. Tu avais compris que les figures avec des protubérances étaient significatives.

Tu as donc commencé à voir dans les enregistrements précédents beaucoup de ces figures, que tu avais auparavant manqués. La plupart avaient été réalisés en 2006; un en 2005. Ce dernier a été sauvegardé car il était juste avant la fin d'une bande que tu as voulu réutiliser.

Elle peut être maussade, mais cela t'as également aidé à suggérer l'hypothèse.

Fronts de poussée.

L'hypothèse que les marées sont dues à la diminution cyclique de la densité de l'eau est compatible avec le modèle suivant: dans chaque bassin, une onde de marée se développerait en raison des fronts de poussée, générés par la pression que les molécules d'eau - une fois leur densité diminuée et leur volume augmenté - exercent sur celles voisines.

Celles-ci, à leur tour, transmettent la pression aux autres en chaîne, soit jusqu'à l'épuisement des pulsions, soit jusqu'à la prochaine marée.

La vitesse des fronts de poussée varie en fonction de la profondeur de l'eau dans le bassin considéré. Plus la profondeur est grande, plus la vitesse de déploiement de l’onde de marée est grande, et donc l'extension du bassin relatif qu'il forme.

Dans une mer petite et peu profonde.

Si on la compare à la vitesse à laquelle la Terre tourne sur elle-même, la vitesse des fronts de poussée est lente; cela explique le nombre de bassins et leur caractère local.

Les figures d'eau hyper-amplifiées.

Les figures peu amplifiées sont celles que tu peux maintenant voir à l'œil nu. Au lieu de cela, tu n'es toujours pas en mesure de percevoir celles sur-amplifiés. À ton avis, elles n'ont pas de sens logique. Pour le moment, tu ne peux les voir que hors contexte, en photos ou vidéos [visibles dans l'itinéraire 2.3].

suite