Itinéraire 2.4, page 2.

===================================================

Deux représentations des marées données par deux groupes, tous les deux, en faveur de la théorie courante.


Représentation classique des marées.

Deux ondes (bourrelets) de marée, qui tournent autour de la Terre, en direction ouest, avec une fréquence bi-diurne.

Fig. n° 1.

[P1] Dans le versant de la Terre du côté de la Lune, l’attraction de celle-ci est plus forte. Cela cause un bourrelet d’eau dirigé vers la Lune.

En même temps, dans le versant opposé, l'attraction de la Lune est au point le plus faible; cela cause une deuxième protubérance, une autre onde de marée.
(texte traduit - source: http://www.the-sea.org/tides.htm)

-

“... la combinaison de gravité et inertie crée deux bourrelets d'eau. Un bourrelet où la Terre et la Lune sont les plus proches, et l'autre où ils sont les plus éloignés. Sur le reste du globe, la gravité et l'inertie sont dans un équilibre relatif.
Puisque l'eau est liquide, les deux bourrelets se tiennent alignés sur la Lune, comme la Terre tourne sur elle même” (texte traduit - source: NOAA: Ross, D.A., 1995).

-

(par quelques partisans de la théorie courante) Si la Terre était complètement couverte d'eau, et son unique océan était très profond, alors l'attraction exercée par la Lune et le Soleil produirait deux bourrelets d'eau, l'un en face de la Lune, l'autre sur le côté opposé, comme dans la figure #1.


Les marées vues de l'espace.

[P2] Veuillez prendre vision des marées vues du haut, comme elles se développent.

Fig. n° 2.

vidéo de la NASA /PO.DAAC.

[Voir plus tard, dans l'itinéraire 2.6, sur le mécanisme des marées, et sur la manière qu'un bassin de marée se forme.]


Observations.

[P3] Cette vidéo a mis à nu plus d'un point, dans la manière ordinaire d'expliquer les marées, et a suscité la présente analyse.

Au vrai, les marées se comportent d'une manière qui ne pourrait être plus différente par rapport à la représentation classique, donnée dans la figure n° 1.

Aujourd'hui, grâce aux satellites, nous savons que, au lieu de deux ondes de marée, qui tournent autour de la Terre, avec une fréquence bi-diurne, il y a plusieurs bassins de marée, chacun ayant une onde de marée, presque toujours avec une fréquence bi diurne. Seuls quelques bassins de marée ont une onde de marée avec une fréquence diurne.

Les ondes de marée ne coïncident pas avec le passage de la Lune sur le méridien, sauf dans une section de petite étendue de chaque bassin, comme l'on peut constater dans la vidéo de la NASA.

En plus, elles ne se déplacent pas d'un méridien au suivant, en direction ouest, mais autour du point central de leur bassin. Dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère sud; en sens contraire dans l'hémisphère nord.


On préfère utiliser la monnaie mauvaise.

[P3] Aujourd'hui encore, même après la publication de la vidéo de la NASA\PO.DAAC, la représentation que l'on donne des marées demeure celle classique, si différente de la réalité.

La figure n° 1 demeure la référence du fonctionnement des marées. Vous la trouvez partout: dans les livres, les documentaires, et enfin dans la toile. Tandis que la figure n° 2 demeure ignorée par la plupart. C'est dommage que les professionnels, qui devraient disséminer connaissance, demeurent enchaînés à des clichés périmés.

Aujourd'hui, même dans les documentaires, on peut voir la Terre parcourue par deux ondes de marée, alignées sur la position de la Lune, et amplifiées pour faire mieux comprendre. Au vrai, ce qu'ils font mieux comprendre c'est une image fausse.

suite

===================================================

Les pages de l'itinéraire 2.4.

2.4.1 Confrontation sur les marées - introduction.
2.4.2 Deux représentations des marées.
2.4.3 La formule physique valable pour les marées.
2.4.4 Le rapport des forces.
2.4.5 Nombre des ondes de marée.
2.4.6 Unité d'espace d'une onde de marée.
2.4.7 Quand Terre, Lune et Soleil sont alignés.
2.4.8 La cadence des marées.