2.6.1 - Le mécanisme des marées - intro.

Hypothèse sur la formation des ondes de marée, interprétée comme l’effet de la diminution de la densité de l'eau.

===============================================================

© avis de droit d'auteur ||| english ||| italiano

prologue > index marées > 2.6 - Le mécanisme des marées.

>2.6.1 Le mécanisme des marées - intro.
2.6.2
Les bassins de marée.
2.6.3
La génération de la marée.
2.6.4
Variation du niveau de l'eau.
2.6.5
Proprietés des ondes de marée.

Si sur une tablette, réglez l’affichage verticalement; si sur un smart phone, réglez-le horizontalement.

Pour un meilleur confort de lecture, conformez la colonne du texte sur la ligne ci-dessous.

===============================================================

Avant-propos.

Cette recherche sur les marées a commencé par la nécessité de résoudre quatre incohérences cruciales dans la théorie actuelle des marées:
(1a) que la formule appliquée dans le cas des marées n’est pas celle de la gravité (elle doit être définie);
(1b) que l'attraction que la Lune exerce sur les eaux de nos océans est neuf millions de fois moins grande que celle exercée par la Terre, trop peu pour envisager que la gravité soit la cause des marées;
(2) que l'effet sur les marées de la séquence dans l'espace Terre-Lune-Soleil, est presque le même de celle Lune-Terre-Soleil;
(3) que le mouvement des ondes de marée ne procède pas d'est en ouest, pour s'adapter à l'actraction des astres générateurs, comme défini par la théorie actuelle, mais se déroule à l'intérieur de bassins de marée, comme le montre une vidéeo de la NASA;
(4) que les cadences des marées dans les nombreux bassins peuvent être bi-diurnes ou diurnes, n'importe pas à quelle latitude.

quatre incohérences

Toutes ces incohérences seraient résolues en admettant que les marées sont dues à la diminution de la densité de l'eau, grâce à une force, appelée force d, la même qui a été proposée pour justifier la manière par laquelle les semences peuvent augmenter leur viabilité.

Cette force est générée grâce au mouvement par rapport à de l’autre matière. Elle produit des effets à des valeurs critiques de vitesse angulaire, à condition qu'il y ait aussi des échanges de chaleur cohérents avec la tendance du mouvement.

Comme déjà dit, la force d agit en dualité avec la gravité; toutes les deux conséquent de la matière dans l'espace. Tandis que la gravité détermine le mouvement, la “force d” l'exploite dans les processus cumulatifs-dissipatifs.

Contenu des itinéraires précédents.

Dans l'itinéraire 2.3 j'ai introduit le phénomène des “figures d'eau” et des “vagues de densité”, qui montrerait la manière dont une marée est générée, par diminution de la densité de l'eau.

Figures d'eau alignées par les courants, dans la lagune de Venise (copié de Google Earth).

Dans l'itinéraire 2.4, j'ai mis en évidence les différences entre la théorie courante d'expliquer les marées, et l'hypothèse suivant laquelle les marées seraient dues à la variation de la densité de l'eau.

Hypothèse de mécanisme des marées.

Au cours de cet itinéraire, je vais proposer une hypothèse de mécanisme des marées. Je montrerais les faits qui pourraient étayer l'hypothèse que les marées sont dues à la diminution cyclique de la densité de l'eau.

suite 2.6.2 Les bassins de marée.