Essentialité de la Lune.

Grâce à des expériences, on peut dire que les semences maintiennent leur viabilité en vertu de la variation alternée du mouvement de la Lune. Si elle n'était plus là, la Terre serait sans vie, comme, je présume, la planète Mars.

===========================================================

===========================================================

La Lune comme moteur d'un mécanisme.

La Terre vue de la Lune (courtesy by NASA).

La Lune s'avère être le moteur qui induit dans les graines deux processus alternés, le premier en accumulation d'énergie, le second en dissipation.

Cela crée d'abord une situation de chaos, mais favorable à la creation de l'ordre dans la phase dissipative successive.

Cela garderait plus d'un système, ici sur la Terre, à un bas niveau d'entropie.

Entre autres, cela assure la restauration cyclique de la viabilité des graines, ela récupération de la qualité de l'eau, et le phénomène des marées.

Deux expériences effectuées en deux périodes alternées.

Afin de se maintenir viable, une semence doit effectuer deux processus, le cumulatif et le dissipatif. Tous les deux indispensables.

Lorsque la Lune augmente son retard, les semences peuvent effectuer les processus cumulatifs, mais pas les processus dissipatifs, pour lesquels alors c'est comme si la Lune n'était plus là.

Lorsque la Lune diminue son retard, les semences peuvent effectuer les processus dissipatifs, mais pas les processus cumulatifs, pour lesquels alors c'est comme si la Lune n'était plus là.

On peut alors dire que, c'est comme si la Lune n'était plus là, à périodes alternées, pour chacun des deux processus indispensables à la vie des semences; il s'ensuit que la Lune, grâce aux deux processus, est conditio sine qua non de la vie sur Terre.

La Terre sans la Lune.

Si, à partir d'un moment, la Lune n'était plus là, les deux processus alternés, ceux de la thermodynamique inclusive, les processus cumulatifs dissipatifs, ne pourraient plus avoir lieu.

Seulement le mécanisme normal, celui de la thermodynamique à sens unique, serait opératif, où l'entropie augmente tout le temps.

Les semences perdraient leur viabilité, tôt ou tard, mais de toute façon. Ensuite, elles ne pourraient plus germer. Cela comporterait la stérilité dans toute la planète, et le manque de toute forme de vie.

Sur le même thème, essentialité de la Lune, voir le supplément L la Lune, satellite ou co-planète?

==========================================