1.1.6 - Exemple en année d'abondance.

Résultat de la récolte en année de haute efficacité.

===========================================================

© avis de droit d'auteur ||| english ||| italiano

prologue > index semences > 1.1 Gestion du pouvoir germinatif des graines.

1.1.1 - Introduction au cycle cumulatif dissipatif dans les graines.
1.1.2 - Résultat de la récolte en année d'efficacité réduite.
>1.1.3 -
Résultat de la récolte en année d'abondance.
1.1.4 - Régulation du cycle cumulatif dissipatif.
1.1.5 - Procédure pour augmenter le pouvoir germinatif des graines.
>
1.1.6 - Efficacité du cycle cumulatif dissipatif.
1.1.7 - Plus de revenus en périodes de pénurie.
1.1.8 - Applications.

=======================================================

Exemple d'une “expérience E” en temps de vaches graisses (photo 2015-08-25).

Les deux ensembles d'épis de maïs ont été obtenus à partir du même nombre de graines (neuf par série), prélevées dans le même paquet.

Les deux semis ont eu lieu en même temps, le matin du 29 Avril 2015, quelques heures avant le début d'une phase dissipative c-d.

Pendant la phase cumulative du cycle avant le semis, les graines ont été maintenues à une température de 14-16 °C. Même celles qui ont donné les épis de la rangée inférieure, sauf pendant 48 heures, pendant lesquelles elles ont été soumises à une température constante de 28 °C.

Toutes les graines ont été semées sur deux rangs courts et contigus.

Dans ce cas aussi, les deux groupes de semences ont été favorisés à parts égales, en ce qui concerne les temps du cycle.

En phase dissipative, on n'a pas donné cours à aucun supplément d'action dissipative à faveur des semences de l'expérience; à celles de comparaison non plus.

Semées juste avant le début de la phase dissipative.

Les deux séries de graines ont eu l'avantage d'être semées juste avant le début de la phase dissipative. Elles ont ainsi pu bénéficier de la très faible variation des valeurs critiques, usuelle au commencement d'une période, et, en même temps, de la baisse de la température; deux variables en faveur d'un bon début des processus de germination.

Pour les deux séries, on a fourni aux plantes l'eau nécessaire, pendant toute la période de croissance.

En cas de sécheresse.

En cas de sécheresse, la différence des résultats entre les deux séries aurait été accentuée (comme suggéré par le mini-essai impromptu en période de sécheresse totale, présenté plus avant, à page 1.2.6, comme exemple 5: sécheresse totale).

---O---

Températures ambiantes: minimale, moyenne et maximale, dans les dix jours de la période cumulative: 20 à 29 Avril 2015.

Températures minimales, moyennes et maximale depuis 20 à 29 avril 2015 [données enregistrées à Montagnana (Padoue), localité du test, par ARPAV, http://www.arpa.veneto.it, sotto licenza Creative Commons Attribuzione 3.0 (CC BY 3.0)].

suite